Jeanne la photographe

Mes amis qui veulent se lancer dans le e-commerce me demandent souvent un coup de main pour photographier des produits sous leur meilleur jour. Le packshot, c’est presque un art ! Il faut créer une routine pour y passer le moins de temps possible pour chaque photo.

Quand on gère une boutique en ligne et qu’on partage ces photos sur Instagram ou Facebook, il n’est pas question de prendre des photos à la va-vite sans chercher à obtenir la meilleure qualité possible. Ces photos sont la seule interface à laquelle le client a accès afin de jauger de la qualité de ce que vous lui proposez, pour cette raison, rien ne doit être laissé au hasard. Il ne s’agit pas forcément d’acheter le dernier matériel disponible, mais plutôt de respecter certaines règles qui mettront toujours vos produits en valeur. Suivez le guide.

Préparez votre produit

On ne vous le vous répètera jamais assez : il faut préparer vos articles. Vous n’avez pas le luxe d’une boutique physique pour que les clients entrent et observent les produits sous toutes les coutures, votre site internet est votre boutique, alors il est absolument nécessaire de présenter les articles que vous souhaitez vendre sous leur meilleur jour. Nettoyez tout, retirer toutes traces de doigts, poussières ou autres choses qui pourraient nuire à la qualité perçue de votre marchandise.

Si le client trouve une imperfection, ou une avarie sur votre article, il est fort probable qu’il estime que la qualité du produit que vous lui proposez ne mérite pas qu’il mette la main au porte-monnaie. Pour cette raison, vous devez faire attention à chaque petit détail de votre article avant de le prendre en photo et de le mettre en ligne sur votre boutique.

Organisez votre espace

Pour prendre des photos de qualité professionnelle, il n’est pas nécessaire de posséder un studio photo dédié. Même si cela est toujours mieux pour le rendu final, n’importe quelle pièce bien rangée et organisée peut faire l’affaire pour des photos e-commerce. De nombreuses marques ont d’ailleurs fait le parti-pris de photographier leurs produits dans des décors de tous les jours comme des chambres, des salons, des balcons etc. Ce genre de ligne éditoriale peut participer à ancrer ce que vous essayez de vendre dans un contexte plus réaliste, et ainsi encourager l’achat.

Si vous souhaitez prendre des photos plus neutres et travaillées, vous avez la possibilité d’investir dans un petit studio photo à taille réelle pour vos produits. De nombreuses options à différents prix s’offrent à vous. Leur avantage premier est d’être facile et rapide à utiliser, d’autant plus si vous dédier une pièce entière à la photographie de vos produits.

N’oubliez pas que les fonds de couleur (noirs, blancs…) ou texturés (bois, tissu…) sont à privilégier afin d’obtenir les meilleurs résultats. Vous pourrez ainsi varier les fonds pour les adapter à votre ambiance ou à votre produit : par exemple si vous vendez un produit artisanal, un fond en tissu sera chaleureux. Pour un packshot classique, le fond blanc est un standard.

Photographiez sous plusieurs angles

Enfin, le dernier conseil que l’on puisse vous donner est de toujours photographier vos articles sous plusieurs angles, car il n’y a rien de plus décourageant pour un potentiel client que d’arriver sur votre boutique en ligne et de n’avoir accès qu’à un seul visuel de ce que vous ayez de lui vendre. Le nombre de photos que beaucoup de professionnel préconisent est de 4, de façon à ce que toutes les facettes du produit soient visibles. Dans l’idéal, procédez comme suit : prenez l’avant, l’arrière, et de chaque côté de l’objet en respectant la même luminosité et le même cadrage à chaque fois.

Bien évidemment ceci est une règle générale que vous devrez appliquer à tous les produits, cependant cela n’empêche pas que vous preniez plus que 4 photos suivant l’article et les particularités que vous souhaitez mettre en avant. Par exemple, si vous vendez des t-shirts, n’hésitez pas à multiplier les visuels pour ceux qui présentent un imprimé ou une broderie spéciale afin que la distinction soit clairement faite pour le consommateur.